6 idées pour économiser l’eau

Publié le 04 avril 2017 - Trucs et astuce

60 litres par jour et par personne, c’est, selon l’ADEME la quantité d’eau chaude consommée en moyenne par les Français… C’est beaucoup, surtout quand on sait que 40% des dépenses associées – factures d’eau et d’énergie - pourraient être évitées ! Nos conseils pour faire la chasse au gaspillage…

50 litres pour une vaisselle à la main, 40 litres pour une douche, 150 litres pour un bain, 12 à 15 litres par minute pour un robinet laissé ouvert… Chaque jour, nous dépensons une grande quantité d’eau chaude sanitaire au détriment de la planète… et de notre portefeuille. Difficile de changer la donne ? Pas nécessairement : des dispositifs adaptés et des réflexes bien intégrés peuvent suffire à faire toute la différence !

Idée n°1 : les bons gestes

On le sait, si on veut économiser l’eau, prendre des bains fréquents n’est pas la meilleure des solutions… En règle générale mieux vaut privilégier la douche au quotidien. Attention toutefois aux douches trop longues ainsi qu’aux ciels de pluie très tendance… mais également très consommateurs en eau !

Par ailleurs, si vous en avez la possibilité, sachez que le lave-vaisselle ne vous fait pas seulement gagner du temps : il est aussi peu gourmand en eau. En effet, il n’utilise que 12 litres d’eau par lavage, soit environ quatre fois moins qu’une vaisselle à la main pour une consommation énergétique équivalente.

Idée n°2 : un robinet plus économe

Non, tous les robinets ne se valent pas ! Si les robinets les plus simples laissent couler au minimum 12 litres par minutes, sachez qu’il existe de nombreux modèles qui permettent de réaliser des économies d’eau conséquentes. Ainsi les mitigeurs simples font diminuer la consommation de 10 à 20 % tandis que les mitigeurs thermostatiques affichent des réductions de 40% grâce à leur capacité de fournir l’eau à température préréglée.

De leur côté les régulateurs de débit promettent des économies encore plus importantes, qui peuvent atteindre 60%. Attention, contrairement aux mitigeurs ces produits ne sont pas adaptés aux baignoires !

Vous ne souhaitez pas changer votre robinetterie ? Intéressez-vous aux mousseurs et autres aérateurs qui mélangent l’air et l’eau. A la clé : un débit divisé par deux, sans impact sur le confort d’utilisation.

Idée n°3 : un chauffe-eau thermodynamique pour plus de performances

Votre chauffe-eau a de nombreuses années de service derrière lui ? Peut-être est-il temps de le remplacer. Si vous êtes dans ce cas, optez pour un appareil de dernière génération, comme les chauffe-eau thermodynamiques. En conjuguant les propriétés d’un chauffe-eau électrique et les performances d’une pompe à chaleur, ils ouvrent la voie à une baisse drastique de la consommation d’énergie… jusqu’à 70% ! Bon à savoir : l’achat et l’installation d’un chauffe-eau font l’objet d’un crédit d’impôt de 30%, qui est reconduit en 2016.

Idées n°4 : Le bon emplacement…

Quand on achète un nouveau chauffe-eau la tentation est forte d’installer l’appareil neuf à la place de l’ancien … Mais peut-être n’est-ce pas la meilleure idée ! Si vous le pouvez, le mieux est de faire en sorte que les conduites reliant l’appareil à l’arrivée d’eau chaude soient les plus courtes possibles afin d’éviter les déperditions d’énergie sur le parcours de l’eau. Si vous ne pouvez pas déplacer l’appareil, il vous reste l’option d’isoler les conduites d’eau chaude.

Idée n°5 : … et le bon réglage

Pour consommer le moins d’énergie possible, veillez à régler la température de votre chauffe-eau entre 55 et 60°C. Idéale pour un usage quotidien, cette température présente en outre l’avantage de limiter la formation de calcaire et empêche tout risque de légionellose. Pensez aussi à utiliser les différentes fonctions proposées par les appareils récents : visualisation de la quantité d’eau chaude disponible, programmation de la quantité d’eau nécessaire pour votre famille, adaptation à vos habitudes de vie, sans oublier le déclenchement automatique du cycle de chauffe en heures creuses !

Idée n°6 : Technologie ACI : haro sur l’entartrage !

Le calcaire est l’un des ennemis de la sobriété énergétique : un chauffe-eau entartré consomme nettement plus qu’un appareil en bon état à cause d’une moins bonne répartition de la chaleur. Si vous souhaitez conjuguer confort et économie pendant longtemps faites nettoyer et contrôler votre chauffe-eau une fois par an et prévoyez un nettoyage au vinaigre en cas d’entartrage avancé des éléments de chauffage. Enfin sachez que certains modèles sont équipés d’un dispositif réduisant la formation de tartre, à l’instar de la technologie ACI Hybride de Sauter.

Conference COP 21
COP 21: qu'est-ce qu'on en retient?

Trucs et astuce

Beaucoup de choses ont été dites avant, pendant et après la Conférence de Paris sur le Climat qui s’est tenue du 30 novembre au 11 décembre dernier. Mais, concrètement, à quoi ce texte va-t-il servir ? Décryptage.

En savoir plus

Bachata Vertical
Zoom sur notre radiateur électrique vertical à inertie : le Bachata

Les news Sauter

Découvrez le nouveau Bachata vertical Sauter de fabrication française : adaptable et peu encombrant, il vous permet de réaliser jusqu'à 30% d'économie d'énergie.

En savoir plus

Malao : Bienvenue dans l'ère du chauffage électrique connecté

Lire la suite

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer