Quel radiateur électrique à inertie choisir ?

Publié le 03 juin 2016 - Trucs et astuce

Un radiateur à inertie, c’est un « must » en matière de chauffage électrique. Mais il y a inertie et inertie… Décryptage et comparaison des principales technologies disponibles sur le marché actuel.

Arrivés il y a une quinzaine années dans le petit monde du chauffage électrique, les radiateurs à inertie sont rapidement devenus LA technologie de référence pour ceux qui recherchent une chaleur douce et homogène. Tous les modèles existants s’appuient sur le principe d’inertie, c’est-à-dire la capacité d’un matériau à retenir la chaleur et à la diffuser dans le temps.

Au-delà de ce point commun, il existe une grande variété dans les technologies mises en œuvre ainsi que les matériaux utilisés dans ces appareils, avec des différences non négligeables quant aux performances.

Inertie sèche ou fluide ?

Schématiquement, on compte deux grandes familles de radiateurs à inertie : les modèles à inertie fluide et les modèles à inertie sèche.

- Les radiateurs électriques à inertie fluide sont constitués d’un corps de chauffe métallique – la plupart du temps en aluminium - rempli d’un fluide caloporteur qui stocke et distribue la chaleur produite par des résistances électriques immergées, qu’on appelle des thermoplongeurs. La nature du fluide peut varier selon les fabricants : huile végétale ou minérale, eau glycolée…

- Dans les radiateurs à inertie sèche les résistances sont intégrées dans un cœur de chauffe solide. Ce dernier est souvent composé de plaques métalliques, en fonte d’acier ou plus rarement d’aluminium. On trouve également des cœurs de chauffe élaborés dans des matériaux réfractaires tels que la stéatite, la pierre de lave, la brique, le granit, la céramique, voire le marbre. Certains modèles de radiateurs à inertie sèche possèdent également un film chauffant rayonnant en façade du radiateur.

Quelles sont les différences entre l’inertie sèche et fluide ?

- Un peu moins chers à l’achat que leurs cousins à inertie sèche, les radiateurs à inertie fluide sont réputés pour leur capacité à offrir une chaleur constante et sans variation, comparable à celle du chauffage central. Par ailleurs, ils offrent une montée en température rapide, ce qui les rend particulièrement adaptés aux chambres. Si vous souhaitez acquérir un radiateur à inertie fluide, soyez cependant vigilant quant à la qualité de fabrication car il arrive que les modèles bas de gamme laissent échapper du fluide à plus ou moins long terme.

- Les radiateurs à inertie sèche restituent leur chaleur pendant longtemps, même quand ils sont éteints, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie à l’usage. On considère en règle générale que la montée en température des appareils à inertie sèche est plus lente qu’avec l’inertie fluide. Mais ce n’est pas le cas des modèles hauts-de-gamme dotés d’une façade chauffante – appelés à inertie et à chaleur douce - qui se montrent particulièrement réactifs.

En définitive, le choix entre un radiateur à inertie sèche ou fluide n’est pas une question de qualité, tout dépend de vos attentes en fonction de chauffage !    

DPE etiquettes energetiques
Du nouveau sur les étiquettes !

Actu

Les étiquettes-énergie font depuis plusieurs années partie de notre quotidien, mais savez-vous à quoi elles correspondent et comment les décrypter ?

En savoir plus

Bolero vertical mode d'emploi
Programmation mode d’emploi

Tuto

Toujours plus de confort et toujours moins de dépenses… Nos attentes de consommateurs vis-à-vis des équipements de chauffage peuvent paraître contradictoires…

En savoir plus

Malao : Bienvenue dans l'ère du chauffage électrique connecté

Lire la suite

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer