Quel radiateur électrique choisir pour une chambre de bébé ?

Publié le 30 mai 2016 - Trucs et astuce

« L’an dernier quand nous avons appris que Noé allait arriver nous avons décidé de convertir la pièce qui servait de bureau/chambre d’amis en petit cocon douillet. » Comme beaucoup de futurs parents, Laure et Bruno ont commencé par écumer les sites de déco pour trouver l’inspiration.

Mais un jour, se souvient Laure, « j’ai été amenée à passer une nuit dans la future chambre de bébé et j’ai réalisé que la première des priorités était de trouver la bonne solution chauffage pour remplacer le convecteur « antique » installé par les anciens propriétaires. Car ses performances ne répondaient pas du tout aux besoins d’un nourrisson : j’avais une sensation de froid puis trop chaud et l’air était très sec. »

Les radiateurs à inertie: chaleur rapide et saine

Quel radiateur électrique choisir pour une chambre de bébé ? - Sauter

Pour guider leur choix Laure et son compagnon ont passé en revue les différentes technologies de chauffage électrique. « Nous avons opté pour un modèle de radiateur à chaleur douce et à inertie qui conjugue montée en température ultra rapide, confort thermique optimal et air sain, avec notamment une hygrométrie ambiante préservée. Ce dernier point nous rassure, nous avons l’assurance que le bébé dormira et respirera bien ! »

Le bon radiateur pour aujourd’hui... et demain !

Aujourd’hui Noé a trois mois et sa chambre correspond en tous points au petit nid dont ses parents rêvaient. « Une fois le modèle de radiateur choisi tout a été très vite, ajoute Bruno. Nous n’avions plus qu’à calculer la puissance nécessaire pour cette chambre du radiateur – ce qui s’est fait en suivant la règle toute simple du « 100W par m2 - et à réfléchir au système de programmation. Nous avons finalement acheté un radiateur « intelligent » qui dispose de nombreuses fonctions dont la détection des fenêtres ouvertes.

C’est loin d’être un gadget car nous aérons régulièrement toutes les pièces de la maison pour lutter contre la pollution intérieure. Et si aujourd’hui sa chambre est en permanence à 18° suivant les conseils du ministère de la Santé, je sais que plus tard, quand il ira en crèche, j’utiliserai les programmes intégrés pour que la température de « sa pièce » s’adapte à son nouveau rythme de vie ! »

Lire la suite

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer