Rénover une salle de bain: objectif confort!

Publié le 06 juin 2016 - Trucs et astuce

En cinq mois, ces six « chambres de bonnes » d’un petit immeuble bourgeois du centre de Nantes auront donné naissance à un appartement douillet, taillé sur mesure pour la famille de Jérémie et Bérénice, 60 ans à eux deux. Coup de projecteur sur un projet où la salle de bains occupe une place à part…

« Notre futur « home sweet home » occupera tout le dernier niveau, pour une surface globale de 95 m2, explique Jérémie. Le chantier en lui-même est important mais pas si compliqué que ce qu’on pouvait craindre car les chambres avaient déjà été transformées en petits studios indépendants, avec sanitaires et kitchenettes. » « De fait, poursuit Bérénice, nous n’avons pas rencontré les problèmes classiques liés aux arrivées et aux évacuations d’eau. Nous avons vraiment pu choisir l’emplacement de notre salle de bain et imaginer la pièce de nos rêves ! »

Grandes idées à petit prix

Si les idées ne manquent pas, le budget de cette famille de quatre personnes n’est, lui, pas extensible à l’infini… Au fil de l’élaboration de son projet le jeune couple a toujours gardé le même cap : conjuguer confort maximum et dépenses minimum… y compris sur le plan de l’énergie ! La grande salle de bain qu’ils ont imaginé illustre parfaitement leur philosophie avec des matériaux élégants mais sobres, une douche « à l’italienne », aussi chic que pratique et même une baignoire pour les enfants.

Une pièce à vivre

« La pièce d’eau est l’un des espaces qui compte le plus et nous y passons beaucoup de temps matin et soir, souligne Bérénice. Alors nous avons longtemps cherché ce qu’il y avait de mieux pour nous, d’un point de vue esthétique mais aussi sur le plan technique ! Il faut dire que dans notre précédent appartement nous avons vécu trois ans avec une salle de bains froide et peu accueillante avec, en plus, de sérieux problèmes de peintures cloquées sur les murs… »

Les radiateurs sèche-serviettes : le must have !

Pour Jérémie, la question ne se posait même pas : le radiateur sèche-serviettes électriques avec soufflerie est un « must have ! ». « Je ne veux plus jamais me sécher avec une serviette encore humide ou encore plus grelotter en sortant de la douche ! Alors nous avons opté pour un modèle qui sèche et chauffe les serviettes ainsi que la pièce. Le modèle que j’ai choisi dispose aussi d’un système de programmation qui nous permettra de trouver la pièce chaude à l’heure où l’on se préparera chaque jour de la semaine! »

Une VMC dans la salle de bain pour moins d’humidité

Bérénice, elle, pense avant tout à protéger sa famille et sa salle de bain de l’humidité et ses conséquences. « Notre ancienne salle de bains était dotée d’un système de ventilation réduit à sa plus simple expression (une grille fichée dans le mur). Résultat : une vague odeur de moisissure perpétuelle et des murs dégradés par l’humidité. « Très loin de l’image qu’on se fait d’une pièce où l’on aimerait se ressourcer ! »

Dans ce nouvel appartement, elle a pris les devants et fait installer un système de VMC double flux qui garantira un air sain, y compris dans les pièces les plus exposées à l’humidité comme la cuisine et la salle de bain.

Chauffe-eau : une question de taille…

Pour l’alimentation en eau chaude, le couple a encore une fois capitalisé sur ses – mauvaises – expériences. « Dans notre trois pièces précédent, on a dû composer avec un chauffe-eau dimensionné pour un couple sans enfant, se souvient Jérémie. Du coup, le dernier qui passait à la douche avait souvent une mauvaise surprise en faisant couler l’eau ! Ici, nous avons prévu large, nous avons réalisé une simulation de dimensionnement en ligne et arrondi au volume supérieur car nous comptons agrandir encore un peu la famille… Par ailleurs nous avons prévu d’installer notre ballon dans la buanderie qui se trouve tout près de la salle de bain, car on nous a dit que cela limiterait les déperditions de chaleur. De plus, cela respecte les normes et volumes de sécurité. »

Comme pour le sèche serviette, le couple a préféré investir dans un modèle « intelligent » qui ajuste la quantité d’eau chaude produite aux besoins de la famille avec de substantielles économies à la clé ! « Le surcoût n’est pas énorme à l’achat et surtout il est vite rentabilisé ! », conclut Bérénice.

Malao : Bienvenue dans l'ère du chauffage électrique connecté

Lire la suite

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer