Ma ventilation

Bien choisir son système de ventilation

Pendant longtemps, les conduits de cheminée, les courants d’air entre les pièces et les défauts d’étanchéité des constructions ont fait office de système de ventilation. 

Ensuite, les dispositifs de Ventilation Naturelle ont permis d’améliorer l’efficacité de l’aération fonctionnant sur le principe de la circulation passive d’air. Ce système se caractérise par une grille haute et une grille basse dans les pièces d’eau des logements et bâtiments anciens. Cette circulation d’air naturelle s’explique grâce à 2 phénomènes : la convection et la pression : l’air froid de l’extérieur rentre par la grille basse, monte en se réchauffant puis est évacué par la grille haute.

L’heure est aujourd’hui à la ventilation mécanique, terme qui rassemble tous les dispositifs motorisés d’évacuation ou d’insufflation d’air frais. Ils permettent une ventilation par balayage de l’air de l’ensemble du logement. Les plus diffusés sont les systèmes de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC).

Ventilation mécanique contrôlée : fonctionnement

L’air neuf pénètre par les entrées d’air installées dans les pièces principales (chambres, salon, séjour…). L’air vicié est extrait par les bouches d’extraction placées dans les pièces de service, où les dégagements d’humidité et d’odeurs sont les plus importants (cuisine, salle de bain, WC, buanderie).