La ventilation comment ça marche

Sans le savoir, nous sommes entourés de pollutions diverses, même (ou plutôt surtout), à l’intérieur de nos habitations.Quelques chiffres pour planter le décor :

• L’air intérieur est de 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur*.

• Un adulte respire 12000 litres d’air par jour et un enfant 2 fois plus qu’un adulte*.

• 40% des logements sont contaminés par des moisissures*.

• L’air intérieur que nous respirons chaque jour est à 90% du temps un air très peu ventilé (travail, maison, école…)**.

• Nous passons plus de 80% de notre temps à l’intérieur**.

• 30% des personnes nées après 1980 sont allergiques**.

Ces pollutions de l’air sont de trois types :

• Pollutions intérieures propres au logement : composés organiques volatiles (COV - issus des parfums, cires, vernis, colles), acariens…

• Pollutions intérieures émises par les occupants : humidité, bactéries, dioxyde de carbone (CO2) rejeté par la respiration, éventuellement le tabac…

• Pollutions extérieures : pollens, particules fines, poussières, émissions en provenance du sous-sol (radon…)

Ventilation - decouvrir la ventilation - pollution intérieure

Les maisons étant de mieux en mieux isolées, ces pollutions doivent absolument être évacuées par un système de ventilation (ou VMC) efficace.

• Un système de ventilation performant ainsi que correctement utilisé et entretenu garantit cinq avantages directs et immédiats :

• Une meilleure santé : grâce à l’évacuation de nombreux polluants responsables d’allergies, crises d’asthme, asphyxies…

• Un air neuf de qualité : il pourvoit l’oxygène nécessaire à votre bien être quotidien

• Un logement sain : grâce à l’élimination de la buée et des excès d’humidité qui protège les papiers peints et les peintures des moisissures (une famille de quatre personnes produit jusqu’à 20 litres de vapeur d’eau par jour !)

• Un confort amélioré : grâce à une meilleure répartition de la chaleur

• Des économies d’énergie : Une VMC participe à la maitrise des déperditions thermiques. Dans les systèmes de ventilation trop anciens, plus il fait froid dehors plus la fuite de chaleur augmente et plus il faut dépenser d’énergie pour réchauffer l’air entrant. Cela représente de 35 à 50% des besoins de chauffage d’une maison.

De la même manière, la ventilation naturelle, pas contrôlée par définition, peut pousser à une hausse de la consommation de chauffage. Les systèmes de VMC modernes vous permettent ainsi non seulement de maîtriser le renouvellement de l’air de votre logement, sans même y penser, mais les plus performants peuvent également réguler la différence de température entre l’air extérieur et celui de l’intérieur pour limiter votre consommation.

Grâce à ses bienfaits, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) est devenue obligatoire dans toutes les maisons construites depuis 1982. La réglementation fixe les débits nécessaires à une bonne ventilation en fonction du nombre de pièces du logement.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer