L’entretien d’une VMC en trois points !

Publié le 14 avril 2017 - Trucs et astuce

Suite aux arrêtés du 24 mars et du 28 octobre 1983, l’installation d’un système de ventilation est obligatoire pour les logements postérieurs à 1982, collectifs ou individuels. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que son entretien l’est également, la loi exige de la faire vérifier une fois par an par un professionnel. Entre deux passages du professionnel, on peut tout de même agir pour préserver notre système le plus longtemps possible !

Parce que la VMC est notre meilleure alliée dans la lutte contre la pollution de l’air intérieur, elle mérite toute notre attention.
Voici nos conseils pour un bon entretien et une utilisation sans accroc.

 Une bonne VMC est un outil indispensable pour le confort intérieur et la santé des habitants de la maison. Mais au fil du temps, si vous ne l’entretennez pas correctement, le système risque de s’encrasser et à terme de rendre votre VMC obsolète. En effet, l’accumulation de poussière accélère le vieillissement du matériel, réduit l’efficacité de la ventilation avec un impact certain sur votre consommation d’énergie. 

Un mauvais entretien, peut également avoir des effets néfastes sur votre habitat, entraînant : problèmes d’humidité, d’air pollué ou encore de moisissures. Ce manque d’entretien peut surtout jouer sur votre santé, avec l’apparition d’allergies, d’asthme...C’est dire si l’entretien et le nettoyage de votre VMC doivent entrer dans vos habitudes !

Mais comment nettoyer une VMC ? Pas d’inquiétude, la liste des opérations à mener est courte et à la portée de tous…

COMMENT ENTRETENIR VOTRE VMC

Au minimum une fois par an, ouvrez le caisson de votre appareil, après avoir coupé le courant, et aspirez-en l’intérieur à l’aide d’un aspirateur ou d’une soufflette.
Tous les mois, en profitant d’une séance de ménage plus approfondie par exemple, dépoussiérez les ailettes du ventilateur à l’aide d’un pinceau et nettoyez les bouches d’extraction, après les avoir enlevées de leur manchon.  Vérifiez également l’état des entrées d’air (qui ne doivent absolument pas être bouchées) et nettoyez-les à l’aide d’un chiffon humide à l’intérieur comme à l’extérieur.
Si vos entrées d’air sont hygroréglables, veillez bien à ne pas utiliser d’eau pour les nettoyer, seulement un chiffon sec, au risque de les endommager.

Si vous possédez une VMC double flux, en plus de cela, nous vous conseillons de changer vos filtres tous les 6 mois et de nettoyer l’intérieur de votre VMC, à l’aide d’un aspirateur ou d’une soufflette.

Vous possédez une VMC Panega connectée ? Une notification vous sera envoyée sur votre mobile ou votre tablette pour vous avertir lorsqu’il est temps de changer les filtres.

Une fois par an, il est également recommandé de changer le filtre à particules fines  (même s’il paraît propre) car il perdu de son efficacité.   
Pour compléter cet entretien de base, vous pouvez également procéder au nettoyage des gaines de votre VMC : l’intérieur doit être lavé avec des produits spécifiques comme des fumigènes.   
Enfin, tous les trois ans, n’hésitez pas à confier l’entretien de votre VMC à un professionnel qui procédera à un nettoyage complet et vérifiera le bon fonctionnement de tous les éléments.

LES BONS RÉFLEXES AU QUOTIDIEN

Au-delà de l’entretien, le bon fonctionnement d’un système de ventilation passe également par le respect de quelques règles simples :

  • Ne jamais éteindre votre VMC : vous risqueriez la formation de condensation dans les conduits d’extraction et des problèmes liés à l’humidité dans vos espaces de vie. Souvent, c’est le bruit lié au fonctionnement de l’appareil qui amène à stopper la VMC, mais sachez que la hausse du niveau sonore est en règle générale due à un dysfonctionnement ou à un mauvais réglage. Plutôt que de faire taire le symptôme, mieux vaut chercher la cause du problème !  
  • Veillez à ce que l’air circule librement dans votre habitat : vérifiez que les entrées d’air ne sont pas obstruées et que les portes soient bien détalonnées, avec un jour d’1 cm pour toutes les pièces sauf pour les portes de cuisine qui doivent faire l’objet d’un dé-talonnage de 2 cm.

Voilà désormais vous savez tout sur l’entretien de votre VMC qu’elle soit simple ou double flux. Plus d’excuse pour bien l’entretenir et avoir un air pur dans votre maison !

Malao : Bienvenue dans l'ère du chauffage électrique connecté

Lire la suite

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer