Bien choisir ma ventilation

Nous passons en moyenne 14 heures par jour à notre domicile, et notre air intérieur est de 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur.

Dans nos logements de mieux en mieux isolés et chauffés et remplis de matériaux modernes synthétiques, la ventilation, c'est-à-dire le renouvellement de l’air, est une nécessité pour notre bien-être, notre santé et celle de notre habitation. D’où l’intérêt de bien choisir la ventilation de votre maison ou de votre appartement.

La santé au quotidien

Bien ventiler un logement est indispensable pour la santé et le bien-être de ses occupants. Si l’air intérieur n’est pas renouvelé régulièrement, s’y retrouve en effet une grande variété de polluants domestiques. Ce sont en particulier les solvants chimiques employés dans les colles et les enduits, les particules, fibres et poussières aux sources innombrables (matériaux de construction, tabac, aérosols…), l’humidité, facteur d’insalubrité, ou encore les microorganismes tels que bactéries, moisissures et acariens. Souvent indétectables, ces substances peuvent entraîner des indispositions (maux de tête…), des allergies, voire des maladies en cas d’exposition prolongée. L’aération est aussi un facteur de confort, grâce à l’élimination des mauvaises odeurs, et d’entretien des bâtiments, qui souffrent des excès d’humidité.

Une exigence de sécurité

Moins le logement est aéré, plus les risques pour la santé augmentent, notamment pour les populations fragiles. C’est pourquoi il ne faut en aucun cas calfeutrer les pièces ou entraver le fonctionnement des systèmes de ventilation, y compris par grand froid ou en cas de pic de pollution. De tels comportements occasionnent chaque année de nombreuses intoxications au monoxyde de carbone. Ce gaz incolore et inodore que dégagent les appareils à combustion (chaudières, groupes électrogènes…) est sans danger en faibles quantités, mais il devient cependant dangereux, et même mortel, s’il s’accumule dans un environnement confiné.

Principe de la ventilation mécanique contrôlée

En raison des progrès de l’isolation, les échanges d’air avec l’extérieur sont insuffisants pour renouveler correctement l’atmosphère d’un logement. La ventilation mécanique contrôlée (VMC) a été conçue pour y remédier. L’air pollué est aspiré par un groupe électrique au niveau de grilles d’aération situées dans les pièces d’eau (cuisine, salle de bains…). Se crée ainsi un imperceptible courant d’air dans le bâtiment, suffisant pour attirer l’air neuf au niveau des entrées d’air installées dans les pièces principales. La VMC permet ainsi un renouvellement permanent et régulé de l’air intérieur pour un bien-être optimal.

Parole d’expert

Une obligation légale

Les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 imposent à tous les logements neufs d’être équipés d’un système de ventilation. Celui-ci doit permettre une aération « générale et permanente », l’air doit circuler des pièces principales vers les pièces techniques, et des débits réglementaires doivent être respectés. Il est difficile de satisfaire ces exigences avec une ventilation naturelle, peu contrôlable, et la VMC est le plus sûr moyen d’être en conformité avec la réglementation.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fermer